Un jeune couple

ayant signé une offre d'achat, mais ayant trouvé mieux ailleurs

Thomas et Noémie, jeunes médecins, en tout début de carrière, et formant un couple, ont trouvé la première maison de leur rêve.

Cependant, quelques semaines plus tôt, ces derniers avaient formulé une offre d’achat, ayant fait l’objet d’une contre-offre, qu’ils ont acceptée, afin d’acheter une autre propriété qui est toutefois située à une distance plus importante du centre hospitalier où ils travaillent tous deux.

Or, voici que le surlendemain, dans leur enthousiasme du moment, la banque les informe, ainsi que les promettants-vendeurs, que la demande de prêt nécessaire pour en faire l’acquisition a été approuvée.

Lesdits promettants-vendeurs ont déjà convoqué le jeune couple chez le notaire pour conclure la transaction, mais ces derniers n’ont maintenant d’yeux que pour la maison de leur rêve.

Comment résoudre cette impasse ?

Sachez, ici, qu’une offre dûment acceptée constitue un contrat engageant chacune des parties à leurs obligations respectives, sous réserve du financement, qui ne pose aucun problème en l’espèce, et que de ce fait, il est fort difficile de s’en défaire.

Qui plus est, si le cocontractant insiste,et tel est le cas ici, ce dernier pourra poursuivre en “passation de titres” l’autre partie et l’obliger à conclure.

Toutefois, un règlement déliant le jeune couple de son obligation pourrait peut-être intervenir…

Pouvons-nous vous accompagner dans cette démarche ?