Voie judiciaire

Cette voie traditionnelle de la pratique du droit peut être choisie ou s’imposer d’elle-même. En effet, si vous recevez un document judiciaire et que vous nous consultez, il est alors évident que nous devrons emprunter cette voie, du moins à son étape initiale. Nous pouvons aussi la choisir parce que, à l’évidence, elle est nécessaire, tel un recours en divorce, mais ici, spécifiquement, ledit recours peut être adressé conjointement à la Cour supérieure, s’il y a entente entre les ex-époux sur les mesures à appliquer et découlant de leur rupture. Également, nous devons parfois emprunter la voie des tribunaux, et la poursuivre, parce que l’autre partie ne veut aucunement collaborer à une solution négociée. Quoi qu’il en soit, avec la volonté des parties en litige, la voie judiciaire peut être transformée en voie négociée et emprunter l’un ou l’autre des mécanismes de règlement des différends.